-TEST- Plantronics Voyager 42OO UC

Bonjour à tous,

Nous voilà repartis pour un nouveau test au royaume de l’UC et particulièrement du côté des casques.

Cette fois je vais vous parler du PLT Voyager 4200 UC la nouvelle série de casques sans fil de Plantronics d’entrée de gamme.

La découverte du produit

Le pitch marketing : 

“La gamme Voyager 4200 UC répond aux besoins des professionnels de bureau et du service informatique. Grâce à une qualité audio stéréo ou mono exceptionnelle, la liberté sans-fil et la simplicité de connexion entre un téléphone mobile et un PC, la gamme Voyager 4200 UC permet d’améliorer votre productivité et votre expérience de communication vocale.”

Bon comme toujours c’est du marketing et même si Plantronics a tendance à avoir un pitch plutôt pragmatique, vous le savez maintenant ici on essaie de vous donner une vision réelle des produits, donc en avant !


Commençons par les bases et pour cela nous avons pris le modèle B4220 USBA pour le test, mais sachez qu’il existe 4 déclinaisons de ce modèle :

  • Une version mono-neural (Un écouteur) avec dongle USBA : Voyager B4210 USBA
  • Une version mono-neural (Un écouteur) avec dongle USBC : Voyager B4210 USBC
  • Une version bi-neural (deux écouteurs) avec dongle USBA : Voyager B4220 USBA
  • Une version bi-neural (deux écouteurs) avec dongle USBC : Voyager B4220 USBC

Caractéristiques techniques:

  • les dimensions / encombrement :  Casque non pliable 
  • Le poids : 150 g pour notre modèle bi-neurale et compter 110 g pour la version mono-neurale

Donc pour le poids, rien à redire pour ma part et son encombrement est classique pour ce type de casque et bien moindre que pour un Voyager 8200.

  • Autonomie

L’autonomie annoncée est de 12 heures en utilisation en conversation et 15 heures en mode d’écoute.

Jusqu’à 13 jours d’autonomie en veille

Et comme toujours chez Plantronics la valeur annoncée se révèle vraiment proche à plus ou moins 5 minutes près bien sûr 😉

Les matières et le design :

Pour ce qui est des matières, on est sur des plastiques plutôt moyens de gamme avec dans le détail :

  • un arceau en plastique avec une partie recouverte d’un tissu effet cuir.
smartcapture
  • Les fixations des écouteurs sont en plastique plutôt massique et donc surement moins fragile que les branches du Focus. Alors ça lui donne un look un peu plus rustique, mais surement plus solide dans le temps.
  • Les écouteurs sont dans le même plastique que les raccords et tissus effet cuir souple.

On notera donc un sentiment, comme je le disais plus haut, plus rustique que pour le reste de la gamme.
On n’a pas de plastique de mauvaise facture attention ! Mais on sent que on a baisser en gamme par rapport a un Focus ou un 6200 qui ont des plastiques plus haut de gamme, du moins dans leur aspect.

Pour autant, on reste sur une qualité homologue aux concurrents sur le segment, avec peut-être cet atout d’être plus épais lui assurant une meilleure résistance dans les sacs.

Les technologies embarquées

  • Alerte vocale :
    Les alertes vocales améliorées vous indiquent l’autonomie restante en mode conversation, l’état du mode secret et de la connexion, et bien plus encore
  • Réduction du bruit :
    • SoundGuard DIGITAL, protection contre les niveaux sonores dépassant 118 dBA 
    • protection contre les variations acoustiques G616 (pendant un appel) 
    • détection et suppression des brusques montées de volume 
  • Performances audio :
    • 2 microphones :
      • 1 unidirectionnel pour la prise de son environnant
      • 1 MEMS directionnel pour la prise de la voix
    • Profil Audio: Profil de distribution audio avancée (A2DP) 1.2, AVRCP 1.4

La connectivité :

Uniquement BT, pas de filaire pour ce Voyager:

  • Du Bluetooth 4.1 avec une portée théorique de 30m
  • Un port USB pour la charge et mise à jour uniquement

Le contenu de la boîte :

Qu’a-t-on réellement quand on achète ce produit ?

  • le casque Voyager 42xx
  • Un dongle Bluetooth BT600 en USB A ou C
  • Un câble USB court de 1,22 mètre (micro USB vers USB-A ou C)
  • Une pochette de transport en tissu effet cote de maille
  • La carte produit avec les instructions d’utilisation
  • Le manuel de sécurité
  • Et enfin la carte de garantie
smartcapture

Le test

Alors que vaut vraiment ce nouveau casque d’entrée de gamme sans fil?

Nous l’avons testé en conditions d’utilisation professionnelle au sein de notre entreprise et en déplacement.

Généralités

L’ergonomie est pour le coup moins poussée que pour les modèles supérieurs.

Les traits sont moins fins et a la première vue, donne un sentiment de design moins moderne qu’un Focus de 4 ans son ainé.

On ressent la présence du casque sur la tête et si l’on a une grosse tête comme moi le casque serre un peu avec le temps.

Lors des premières utilisations la gestion des boutons n’est pas super naturelle, on a tendance à se tromper ou chercher les boutons pour monter le volume ou décrocher

En revanche, celui du “mute” et le bouton “power” eux tombent bien sous le pouce et sont facilement accessibles.

En utilisation ?

Étant consultant informatique, je passe une bonne partie de mes journées avec un casque sur la tête pour participer à des réunions Teams, passer des coups de fil ou simplement écouter de la musique.

Étant un utilisateur habituel du Focus, je suis donc habitué à avoir un grand confort de port du casque, de l’ANC, un micro ultra efficace.

Mais voyons en fonction des situations ce que cela a donné.

En utilisation courante

Le casque étant plutôt léger, il ne pèse pas lors de longue réunion.
Il est rapide à mettre et de façon sécuritaire (sans peur de le casser) de par son design.

Mais pour les personnes ayant une grosse tête ou des oreilles un peu volumineuses/décollées, comme moi, sur de longues périodes on ressent la pression du casque. Ce qui est un peu dérangeant.
En revanche, les coussinets, assez épais, sont très agréables et évitent les rougeurs sur les oreilles.;)

Du côté du son, on est sur un bon casque pour écouter de la musique et s’isoler pour travailler. Les coussinets plutôt épais absorbent bien les sont externe et les hauts parleurs on un bon rendu. on n’est pas au niveau d’un Bose ou d’un Voyageur 8200 mais tout de même les musiques sont bien rendues avec des basses qui sont bien des basses

L’open space

Le fameux !

Le 4220 s’en sort plutôt bien, lors de communication avec un client ou autre, malgré des discutions de collègues en face ou à côté de moi, rien, mon interlocuteur n’entend rien d’autre que ma voix. On reconnaît là le savoir-faire de Plantronics/Polycom pour isoler la voix du son ambiant.


Avec un niveau du volume modéré, on est bien isolé de l’environnement et les conversations alentour ne nous perturbent pas.
On n’arrive presque a croire que ce casque dispose d’un ANC, il n’y a que si le volume sonore autour de soi est élevé ou là l’ANC manque.
C’est donc plus qu’honorable pour un casque d’entrée de gamme!

On appréciera aussi son indicateur lumineux qui indique, via deux lumières rouges clignotantes, que l’on est en conversation.

On peut donc travailler efficacement avec ce casque en environnement de type plateau ou open-space.

En clientèle

Vous connaissez sûrement cet environnement, on est chez un client et l’on ne maitrise pas forcément l’environnement sonore.
Là le 4220 s’en sort aussi plus qu’honorablement; si j’ai besoin de m’isoler dans un couloir, les 30m de portée sont là.
Dans une salle serveur ou un Datacenter, il m’isole suffisamment pour que j’entende bien et que je sois bien entendu.

A la maison

Le Home Office pour ce type de casque est pour une utilisation plutôt professionnel.
On est donc sur une utilisation comme au bureau et donc il s’en sort très bien, mais on pourra s’en servir aussi pour du gaming le cas échéant…

Ok pour le PC mais et le reste ?

Et bien rien à redire. La connexion a un iPad, un iPhone ou tout autre périphérique Android est prévu en Bluetooth.
La connexion est simple et rapide et une foi connectée le duo fonctionne sans problème et parfaitement.
Décrocher, raccrocher, lire la musique, on retrouve toutes les fonctionnalités classiques.
Couplé a l’application Plantronics Hub on pourra en avoir le contrôle complet comme sr l’application PC.

Certain aurait peut-être voulu un mode Jack, mais honnêtement ce type de connectique étant en voie d’extinction je pense que Plantronics a fait le bon choix du full BT.

Les plus

Comme vous le savez, le but des tests sur TalkAboutMicrosoft est de faire des tests en conditions réelles et pour nos amis professionnels de l’informatique.

Donc pour les entreprises, les plus de ce Voyager 4220 sont :

  • Un casque sans fil d’entrée de gamme mono ou binaurale.
  • Un bon compromis aux casques filaires pour les populations un peu nomades sans pour autant basculer sur des casques hors de prix (Prix de base public 207€).
  • Permets d’avoir à la foi une connectique PC et Mobile
  • Une très bonne autonomie et une recharge rapide (1 heure et demie pour le recharger)
  • Un tés bon isolement des conversations, parfait pour se concentrer.
  • Le support complet de la suite Plantronics Hub, ainsi comme pour les Focus ou autre device PLT, on peut gérer le paramétrage directement via la suite logicielle de Plantronics
  • Le support aussi dans le Plantronics Manager Pro.

Les moins

On trouve toujours des moins à un produit, plus ou moins objectif d’ailleurs, mais dans tous les cas je m’efforce de vous donner en totale transparence mon point de vue.
Donc pour notre Voyager 4220, qu’est-ce qui ne va pas ??

  • Un aspect un peu rustique, tchip diront certain.
  • Le sac de transport pas assez protecteur a mon gout, le sac de nombreux modèles filaire sont mieux.
  • Une ergonomie pas idéale
    • Pression non négligeable pour les têtes un peu large
    • Conception et placement des boutons nécessitant un grand temps d’adaptation, notamment pour le volume et le décrocher

Conclusion

Pour conclure, sur ce nouveau venu dans la gamme Voyager.
À ce jour, je vais conserver mon Voyageur Focus, car il faut le reconnaitre on ne fait pas mieux.

Mais je le conseille pour les populations nomades qui jusque-là avait des casques filaires type Blackwire ou veille gamme de Savy. Le confort du sans-fil est quand même important et avec ce casque on peut y accéder pour un bon rapport qualité-prix.

Côté prix, on est sur un placement un peu au-dessus de ses concurrents directs, mais il apporte plus d’autonomie et de traitement du son.

Vous trouverez comme toujours la fiche du Voyageur 4200 chez Plantronics ici : https://www.plantronics.com/fr/fr/product/voyager-4200-uc

À bientôt pour un nouveau test 🙂

Leave a Reply