– TEST – Plantronics Voyager 8200 UC

Nous voilà repartis pour un test d’équipement destiné à Skype For Business !

Cette fois-ci, je me suis attelé à tester un device personnel, le casque Plantronics Voyager 8200 UC.

Comme toujours, je vais vous faire un rendu réaliste du produit.

J’ai lu beaucoup de tests sur le net de ce produit, mais quasi tous sont faits par des sites grand public (les numériques, planet-sansfil), avec un test sur la partie casque de musique/téléphone, alors que ce produit est plutôt destiné aux professionnels pour l’utilisation de solution de type Skype For Business notamment.

De ce fait, leurs tests sont certes intéressants pour le côté métro/boulot, voyage avion/train etc., mais dans notre cas, nous avons surtout besoin de savoir si ce produit est un bon produit pour les professionnels cherchant un seul casque pour la musique et les usages Unified Communications professionnel.

Allez on commence ! 

 

La découverte du produit

Quel que soit votre lieu de travail, le bruit peut être gênant. Alors, que vous soyez dans un bureau en espace ouvert ou dans un avion bondé, que vous répondiez à des appels ou écoutiez de la musique, le Voyager 8200 UC Bluetooth® avec annulation active du bruit (ANC) vous permet de rester concentré sur ce qui est important, en alliant confort et style

La présentation marketing est plutôt alléchante, mais qu’en est-il vraiment ?

Commençons par les bases.

Caractéristiques techniques:

  • Le poids : 289gr

Ce n’est pas un poids plume, comparé à un Focus Voyager par exemple, mais comparé à un Bose QuietComfort ou similaire, il n’accuse que 50g de plus. Même après une journée de réunion avec la pause de midi, il n’y a pas de ressenti côté cervicales et surtout, on fini par l’oublier (comme nous le verrons plus tard).

Donc pour le poids, rien à redire pour ma part.

  • Les matières et le design :

Comme toujours chez Plantronics dans sa gamme pro, un soin particulier a été apporté au design et notamment aux matières utilisées.

  • L’armature du casque est recouverte de similicuir et plastique (de qualité), offrant un rendu sophistiqué et discret. Ainsi, même en usage personnel ou dans l’open space, on n’a pas l’impression que la personne porte un casque de chantier 😉

  • Les coussinets, eux, sont en similicuir avec une mousse ferme et souple à la fois.

Le confort est au rendez-vous. Ayant personnellement de grandes oreilles, les casques de ce type (fermé) me génèrent souvent des pressions sur les lobes ou contours de l’oreille. Par exemple, le Sennheiser MB 600 avec une forme en goutte des écouteurs.

Ici, rien de tout cela, j’ai l’impression d’avoir mon casque de Gamer ArkarTech ou GameCom et après des heures d’écoute et de réunion, je n’ai pas d’échauffement ou de ressenti sur mes délicates oreilles.

Pour l’anecdote je fais 1m93 et 140 Kg donc elles sont très délicates, mes oreilles 😉

 

La connectivité :

C’est du grand classique pour ce type de produit. On retrouve :

  • Du Bluetooth 4.1 avec une portée théorique de 30m
  • Un port Jack 3.5 mm avec un câble déjà fourni
  • Du NFC pour le jumelage rapide et simplifié

Pour le coup, on appréciera le connecteur Jack pour les voyages en avion ou l’économie de batterie en mode baladeur sur son smartphone.

Le contenu de la boîte :

Qu’a-t-on réellement quand on achète ce produit ?

  • Le casque
  • Un câble de chargement USB d’une 30 aine de cm
  • Un câble 3,5 mm de 1,3m
  • Un adaptateur USB BT600 qui est primordial pour l’utilisation avec le PC ou Mac, puisque c’est lui qui héberge la partie UC pour un usage optimal dans Skype
  • Une pochette de transport en tissu doublé en fourrure (fausse bien sûr) pour assurer un rangement du casque sans l’abîmer
  • La carte produit avec les instructions d’utilisation
  • Le manuel de sécurité
  • Et enfin la carte de garantie

 

 

Le test

Alors que vaut vraiment ce nouveau casque UC de Plantronics ?

Nous l’avons testé pendant 3 semaines en conditions d’utilisation professionnelle au sein de notre entreprise et personnelle à la maison ou en transport.

Généralités

Le casque est bien conçu et les différentes fonctions sont accessibles simplement et intuitivement. On tombe sur le bouton ON/OFF ou Mute sans le chercher 30 secondes.

On retrouve, plutôt classiquement sur ce type de casque, les boutons volume, pause, lecture, décrocher, etc. Répartis sur les deux côtés du casque :

         

Dans le détail :

  • Ecouteur GAUCHE :
    • Molette volume : excellent choix sur la molette circulaire équipée d’une surface granuleuse pour faciliter l’accroche. Le réglage du son est du coup simple et réactif.
    • Commandes de la musique : les ingénieurs ont choisi un large bouton circulaire pour les fonctions Avance/Retour équipé d’un petit bouton central pour les fonctions Play/Pause. C’est très intuitif.
    • Bouton d’activation d’annulation de bruit : un interrupteur à 3 positions permet de désactiver ou doser l’effet d’annulation (OFF/Medium/Full).
    • Deux micros pour la prise de sons et l’annulation du vent.
  • Ecouteur DROIT :
    • Interrupteur Power.
    • Prise micro-USB : pour charger l’appareil. Sa position est plutôt bien pensée car même en cas de charge pendant l’utilisation cela donne le même comportement que sur un casque filaire. Du coup pas de gêne dans le cou.
    • Prise mini Jack 3.5mm : juste à côté de la prise micro-USB, elle est où elle doit être.
    • Commandes UC : Le choix a été porté sur un gros bouton circulaire pour décrocher/raccrocher. On ne peut pas se tromper.
    • Bouton coupe-micro (secret) : de couleur rouge comme sur tous les PLT, il est également bien positionné pour couper rapidement le micro. Il tombe sous le pouce.
    • Deux micros pour la prise de sons et l’annulation du vent.

Comme toujours chez Plantronics, on retrouve les fonctionnalités de :

  • Décrocher à la mise du casque : un capteur de pression détecte que l’on met le casque et décroche automatiquement.
  • Détection du port du casque : le même capteur détecte que l’on retire le casque et met en pause la musique ou coupe le micro en cas de conversation téléphonique. Il revient à l’état précédent lorsque que l’on remet le casque. Seul regret pour le moment, pas de gestion de pause dans YouTube ou autre streaming dans le navigateur.
  • Secret dynamique : cette fonction détecte si l’on parle lorsque la fonction Secret est activée et émet une alerte vocale pour nous prévenir et ainsi éviter de parler dans le vide.
  • SoundGuard (protection audition) : cette fonction se règle à partir de l’application et permet de réguler l’utilisation pour protéger son audition. On indique alors la limite de décibels et temps d’utilisation pour être alerté par le casque en cas de dépassement.

En utilisation ?

Étant consultant informatique, je passe de 4 à 9h par semaine en réunion ou webinar.

Voyons en fonction des situations ce que cela a donné.

Les réunions en salle

Durant les réunions, le casque se comporte très bien, une bonne écoute de mes interlocuteurs et mes interlocuteurs m’entendent eux aussi très bien.

La prise du son par les 4 micros assure une capture de ma voix très efficace, me permettant même de presque chuchoter pour me faire entendre.

Étant dans une salle, je réduit l’ANC au niveau intermédiaire et là, pas un bruit parasite ne vient perturber ma concentration. Même avec l’ANC coupé, le casque recouvre très bien les oreilles coupant les sons.

Le confort du casque quant à lui est très bon, pas de sensation d’écrasement de mes oreilles.

J’ai envie de dire que le comportement est le même que mon fidèle Voyager Focus UC, pour le coup, je ne vois aucune différence et donc aucun apport.

L’open space

Ah, le fameux open space !

Un grand classique des sociétés informatiques avec les plateaux de développement ou de hotline.

Pour ma part, je suis dans un open space où l’on retrouve 2 services, l’expertise et le service client. Vous l’aurez compris, des échanges entre personnes, des coup de téléphone, des discussions à distance, et ce, tout au long de la journée…

Dans un tel environnement, il est parfois compliqué de suivre une réunion, un coup de téléphone et souvent, on aura tendance à s’isoler.

C’est maintenant fini !

J’ai donc utilisé notre 8200 UC dans cet environnement pour :

  • Passer des appels clients
  • Passer des appels fournisseurs
  • Participer à des réunions
  • Participer à des webinars

Là, je peux vous dire que oui, mon Focus s’en sortait bien, mais ça n’a rien à voir avec le 8200. Avec l’ANC au maximum, une isolation totale comme si j’étais en salle de réunion seul.

Au point que quand les collègues m’ont parlé durant un appel ou une réunion, je ne les entendais pas. J’ai été obligé de réduire l’ANC ou de basculer en écoute ambiante pour pouvoir les comprendre.

De même, les personnes avec qui je discutais n’entendaient pas mes collègues parler à côté ou les bruits de l’open space (régulières attaques de Nerf ;)). Les 2 micros de prise d’ambiance associés au système de traitement du son assurent un confort de communication incroyable.

J’ai vraiment été bluffé par l’efficacité de ce casque en condition de travail. En plus, avec son poids, on fini par l’oublier.

En clientèle

Vous connaissez sûrement cet environnement, on est chez un client et on reçoit un appel d’un collègue ou d’un autre client.

La plupart du temps je m’isole, là avec le 8200 je n’ai quasiment pas à le faire (sauf discussions sensibles).

Le casque fait le boulot et en chuchotant, je peux parler avec l’interlocuteur sans problème, il me comprend parfaitement et moi je peux écouter ce qui se passe autour de moi grâce au réglage de l’ANC.

Un autre cas, la salle serveur. Pas de problème, l’ANC annule le ronflement de la climatisation et on entend parfaitement son interlocuteur et le système de micros fait de même pour lui et il vous entend sans la gêne du bruit ambiant.

A la maison

Le Home Office… Qui n’a jamais connu le malaise de l’enfant qui vient parler à côté de vous durant une réunion importante !

Là, pas de problème, on est dans sa bulle et on en oublie qu’on est chez soi.

On en oublie tellement ce casque que durant mes essais, j’ai connu une situation hors norme.

J’étais en conversation Skype For Business avec un de nos commerciaux, on discutait depuis plus d’une heure sur différents sujets. Midi arrivait, je me suis donc mis à faire à manger, quand soudain j’ai reversé mon assiette, et là, le drame… Plein de miettes et autres sur le sol.

Naturellement, j’ai attrapé mon balai-aspirateur, et j’ai commencé à aspirer… D’un coup, je réalise et suis surpris que le commercial ne me fasse pas de remarque. Je lui pose donc la question. Rien ! Il n’entendait pas l’aspirateur, du moins avant que je lui en fasse part, il n’avait pas remarqué un léger souffle en fond.

J’avoue que ce n’est pas un test que vous trouverez à la Fnac ou Les Numériques, mais cela vous donne un vrai aperçu des capacités de ce casque.

 

Les plus

Comme vous le savez, le but des tests sur TalkAboutMicrosoft est de faire des tests en conditions réelles et pour nos amis professionnels de l’informatique.

Donc pour les entreprises, les plus de ce PLT 8200 UC sont :

  • Le support complet de la suite Plantronics Hub, ainsi comme pour le Focus ou autre Blackwire, on peut gérer un grand nombre de paramétrages directement via la suite logicielle de Plantronics
  • Le support aussi pour le coup dans le Plantronics Manager Pro
  • Le support dans l’application mobile Plantronics Smart pour gérer les options plus musicales via le téléphone

Les moins

On ne va pas se le cacher, c’est un casque haut de gamme donc le prix est assez haut (300-400€), mais c’est justifié. Si vous chercher simplement un très bon casque pour les usages UC, orientez-vous vers le Focus qui est moins cher et tout aussi agréable et efficace.

La pochette de protection : pour un casque de ce prix, je me serais attendu à une protection un peu plus rigide. La pochette protège bien des rayures et autre saletés, mais pas des chocs. Pourtant, on le sait, dans un sac d’informaticien, le matériel prend pas mal de coups.

Conclusion

Étant dans le monde de Lync, Skype depuis maintenant longtemps, j’ai testé et possédé pas mal de casques pour professionnels : des Jabra, des Plantronics et autres Sennheiser.

Ces 2 dernières années, le Plantronics Voyager Focus était mon chouchou (comme pour beaucoup d’ailleurs) et honnêtement, aucun autre casque n’arrivait à sa hauteur dans le segment casque sans fil avec ANC.

Même l’arrivée du Jabra Evolve C75 ou du Sennheiser MB660 ne m’ont pas fait abandonner mon Focus.

Le PLT 8200 UC est un casque qui fusionne le professionnel et le personnel avec une grande qualité. Il permet de travailler dans des conditions optimales et une fois le travail terminé, on peut profiter d’un son pour la musique ou les films d’une très bonne qualité.

Le tout sans gêne, qu’elles soient dues au poids, au système ANC (effet nausée) ou l’écrasement des oreilles.

Pour moi c’est un “must have” si vous chercher un seul casque pour vos besoins pro et perso.

Depuis que j’ai testé le 8200 UC et renvoyé l’exemplaire de test que j’avais, je n’attends qu’une chose, recevoir le mien 😉

 

A bientôt pour un prochain test !

Leave a Reply